De Twitter à Tours, la communauté #FranceAgriTwittos est née

Par Guillaume Perrin, le 20/11/2017 (mis à jour le 20/11/2017 à 11:53)
De Twitter à Tours, la communauté #FranceAgriTwittos est néeFerme Expo Tours a accueilli les 18 et 19 novembre un rassemblement inédit des « agritwittos » de France, ces membres du réseau social Twitter passionnés d’agriculture.
  • La communauté des « agritwittos » de France vient de naître ! Après plusieurs mois de discussions en ligne, plusieurs dizaines de passionnés d'agriculture se sont retrouvés à Tours.
    © @Fragritwittos / Twitter
Ferme Expo Tours a accueilli les 18 et 19 novembre un rassemblement inédit des « agritwittos » de France, ces membres du réseau social Twitter passionnés d’agriculture.
 

Cyrille Champenois n’en revient toujours pas. Cet agriculteur ardennais vient de clore la première assemblée générale de #FranceAgriTwittos, une nouvelle association qui vise à rassembler les utilisateurs du réseau de microblogging Twitter, partageant des affinités avec le monde agricole.
Tout est parti d’un échange presque anodin. « Je souhaitais rencontrer d’autres agriculteurs connectés sur Twitter à l’occasion des dernières Culturales à Reims… Mais je n’ai pas pu m’y rendre », regrette Cyrille, qui twitte sous l’identifiant @cyr081. Alors que l’événement touchait à sa fin, un utilisateur du réseau social postait le message suivant : « Imagine une tablée de twittos (utilisateurs de Twitter, NDLR), le premier qui touche à son portable paie l’addition… ».
Dès lors, un mouvement était lancé. Autour de l’exploitant agricole ardennais et du mot-clé #FrAgTw, une communauté d’internautes se formait, désireuse d'échanges « IRL » (in real life, dans la vraie vie) et d’ouverture vers l’extérieur. « Je n’ai rien inventé !  », précise immédiatement Cyrille, qui souhaitait simplement que ces belles paroles trouvent un écho concret. Et ce à l’image des rassemblements imaginés par le twitto @ChouetteAgile, qui avait organisé un premier rendez-vous des travailleurs agricoles au Salon de l’agriculture 2013.
Partie de Twitter, l’initiative communautaire a pris corps sur ce réseau. Des groupes de discussions – limités à 50 personnes, ce que déplore Cyrille – se sont formés, tant pour discuter de tout et de rien que pour concrétiser un premier rassemblement.
De sondages en ligne en formulaires Google, l’association #FranceAgriTwittos est née, quelques mois après la création d’un compte Twitter dédié (@Fragritwittos). « On communique de façon positive : ce n’est pas du militantisme, l’association est apolitique et asyndicale. Si quelqu’un a une intention claire ou une initiative à faire passer, @Fragritwittos est là pour ça ! Il n’exprime pas de voix commune, mais chacun peut y porter un message », précise Cyrille.
Arrive le 18 novembre : quelque 70 « agritwittos » se retrouvent dans le cadre du salon Ferme Expo Tours pour élire un bureau… mais surtout dialoguer, et partager son expérience. Les profils présents sont variés : « on ne retrouve pas que des agriculteurs. Des professions para-agricoles sont représentées par des journalistes ou encore des enseignants », précise Cyrille Champenois, qui a été propulsé président du mouvement qu’il a contribué à lancer. Ainsi, il n’existe qu’une condition pour rallier le mouvement des « agritwittos » : avoir des affinités avec le monde agricole… et posséder un compte Twitter.
Xavier Martin, ancien délégué régional du Gnis pour la région Est à Reims, estime que ce réseau est « une sorte de club, finalement ! On ne collectionne pas les timbres, mais on est passionné d'agricultures ». De quoi « sortir de sa coquille, briser les « petites boîtes » dans lesquelles on s'enferme tous au quotidien  » grâce aux IRL qui auront vocation à se multiplier.


Vos réactions :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous