Châlons : l’économie vaut bien un Mess

Par Richard Cremonini, le 19/04/2018 (mis à jour le 20/04/2018 à 11:24)
Châlons : l’économie vaut bien un MessÀ Châlons, le Mess des Entrepreneurs a été inauguré le vendredi 13 avril. Laissé vacant par l’armée, rénové avec d’importants moyens, c'est un guichet unique pour les entrepreneurs.
  • Construit en 1953 Le Mess des Officiers est un emblème du patrimoine architectural contemporain châlonnais.
    © Richard Cremonini
  • Inauguré le Vnedredi 13 avril Laissé vacant par l’armée, rénové avec d’importants moyens, c'est un guichet unique pour les entrepreneurs.
    © Richard Cremonini
  • Financé par l'Etat Le préfet Denis Conus a rappelé que l'Etat avait financé les travaux via le CRSD.
    © Richard Cremonini
  • Majestueux escalier Les travaux rende son éclat au Mess laissé vacant en 2004.
    © Richard Cremonini
  • Le pari de Benoist Apparu Benoist Apparu, maire de Châlons, et à l'origine du projet.
    © Richard Cremonini
  • Bruno Forget veut décloissonner Bruno Forget, patron de la Foire de Châlons, enthousiaste dans ses nouveaux et vastes locaux.
    © Richard Cremonini
  • Deux bénévoles ont veillé à la bonne réalisation des travaux Alain Machet et Hubert Cartel, pilotes bénévoles du projet.
    © Richard Cremonini
  • Là où l'on dansait L'immense salle de bal des officiers.
    © Richard Cremonini
À Châlons, le Mess des Entrepreneurs a été inauguré le vendredi 13 avril. Laissé vacant par l’armée, rénové avec d’importants moyens, c'est un guichet unique pour les entrepreneurs.
 

Au centre de Châlons, rue Grande Étape l’ancien Mess des Officiers accueille désormais les entrepreneurs. Ce bâtiment de 3 000 m² construit en 1953, laissé vacant en 2004, est devenu après deux ans de chantier un guichet unique pour le développement économique. Montant des travaux : 4,2 millions d’euros. Deux hommes, bénévoles et retraités, ont piloté ce projet : l’ancien dirigeant du CDER Hubert Cartel et Alain Machet, ex-secrétaire général du Crédit Agricole du Nord Est. Dans ces locaux majestueux, les futurs créateurs de sociétés trouveront l’ensemble des interlocuteurs dont ils ont besoin pour mener à bien leur projet. Ont investi les lieux : la Chambre de commerce et d'industrie de la Marne, la Chambre de métiers et de l'artisanat, ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignation, la Foire de Châlons et l’Union des commerçants (UCIA), la Semcha (Société d’Économie Mixte de la Ville de Châlons-en-Champagne et de l’agglomération châlonnaise) et le CRSD (Contrat de Redynamisation de Site de Défense). Une centaine de personnes travaillent sur place.

« Apprendre à travailler ensemble »

Lors de l’inauguration, le maire de Châlons Benoist Apparu a rappelé que la décision de l’achat du Mess « a été prise rapidement par l’ensemble des acteurs économiques présents sur le territoire », il y a quatre ans alors que le bâtiment allait être vendu aux enchères. Selon lui, le Mess des Entrepreneurs devrait éviter aux créateurs d’entreprise de passer par un véritable parcours du combattant et d'éviter « les problématiques administratives ». Pour Benoist Apparu, « la première étape est réussie avec ce bâtiment ». Reste le défi le plus difficile, « il va falloir changer les habitudes de travail des uns et des autres, apprendre à travailler ensemble avec pour objectif commun d’offrir un service aux chefs d’entreprise qui veulent créer de l’activité économique ».

« Créer des synergies par la proximité »

Pour sa part, le président de la Foire de Châlons se montre très enthousiaste. Installé dans de vastes locaux, Bruno Forget et son équipe vont pouvoir poursuivre leur indispensable travail de promotion et de dynamisation du territoire avec la réussite qu’on leur connaît. Sans se départir pour autant de la convivialité qui caractérise l’esprit de la Foire. « Nous sommes partis d’un postulat : nous n’arrivions pas à créer suffisamment de passerelles entre les différentes structures au service de l’entrepreunariat », explique Bruno Forget. Le projet de Mess des Entrepreneurs s’est alors imposé. « L’idée est née de rassembler tous les acteurs du développement économique sur un même site, la Foire de Châlons c’est un travail commun avec le monde agricole, du commerce, de l’industrie de l’artisanat et on entend bien ici par cette proximité créer des synergies », ajoute le patron de la Foire. « Nous accueillons le bureau de Planet A* ce qui permettra à ses animateurs de profiter des relations que nous avons, notamment avec le monde agricole. Cette proximité doit stimuler des initiatives, des contacts et surtout le partage d’informations, conclut Bruno Forget.

Richard Cremonini

*Châlons souhaite devenir un centre de référence mondial sur l'agriculture. Ce projet, baptisé Planet A, s'organise autour de quatre axes : la recherche, la formation, le développement économique et la pédagogie auprès du grand public. Il verra le jour dans une future « Cité de l'Agriculture », qui sera érigée au sein de l'agglomération châlonnaise.


Vos réactions :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous