Groupama Nord-Est lance le sprint

Par Guillaume Perrin, le 26/04/2018 (mis à jour le 07/05/2018 à 10:25)
Groupama Nord-Est lance le sprintL’exercice écoulé est plus calme que le précédent pour Groupama Nord-Est. L’année 2018 sera marquée par la rénovation du siège social de l’assureur, basé à Reims.
  • Patricia Lavocat Gonzales et Laurent Poupart, directeur général et président de Groupama Nord-Est. © G. Perrin
L’exercice écoulé est plus calme que le précédent pour Groupama Nord-Est. L’année 2018 sera marquée par la rénovation du siège social de l’assureur, basé à Reims.
 

Au terme d’un exercice qui a vu Groupama Nord-Est progresser sur quelques indicateurs, les projets à court comme à long terme se multiplient. Un nouveau projet d’entreprise a notamment été lancé par Patricia Lavocat Gonzales et Laurent Poupart, directeur général et président de l’entreprise mutualiste.
En 2017, les résultats de l’assureur régional affichent une certaine stabilité. « Des affaires nouvelles et la baisse des résiliations  » ont permis d’obtenir un chiffre d’affaires de 419,1 millions d’euros (+2,7 % par rapport à 2016), avec un résultat qui s’établit à 13,4 M€ (13,6 M€ en 2016).
Cette année complexe a été marquée par de fortes sinistralités climatiques et des évolutions réglementaires qui ont touché le domaine de l’assurance-vie. Si les récoltes ont été largement contribué à la charge sinistres de 2016, l’année suivante a davantage concerné les bâtiments. 2018 a démarré sous des auspices similaires, note Patricia Lavocat Gonzales.

Siège rénové et nouveau projet

Après avoir rénové 12 agences dans le giron de Groupama Nord-Est, l’assureur prévoit de donner un coup de jeune à son siège régional, basé à Reims. Initié en 2017, le projet vise à « faire évoluer l’environnement de travail afin de répondre au mieux avec les exigences actuelles des clients et aux évolutions des usages  », pour un coût d’un peu plus de 3 M€. Les travaux de rénovation débuteront à la rentrée de septembre et doivent durer un an. Dans l’intervalle, les salariés concernés investiront un bâtiment du centre-ville rémois que Groupama Nord-Est partage avec la MSA Marne Ardennes Meuse.
L’assemblée générale de Groupama Nord Est constituait aussi une occasion de mettre en lumière l’étude prospective menée par l’entreprise mutualiste en partenariat avec le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) afin de mesurer les évolutions de son territoire d’intervention. Les résultats, également présentés lors des différentes rencontres départementales de début d’année, ont permis à Laurent Poupart, Patricia Lavocat Gonzales et les élus départementaux de rappeler l’engagement de Groupama Nord-Est et son investissement au cœur du territoire, et de se projeter vers un nouveau projet d’entreprise 2018-2020, baptisé « Oser  », qui doit « libérer les initiatives » comme le souligne le directeur général.
En trois ans, Groupama Nord-Est développe ainsi l’ambition de devenir « l’assureur plébiscité sur son territoire  », que celui ci soit géographique, numérique, ou encore qu’il concerne la marque elle-même. « Oser investir les territoires, c’est aussi oser s’affirmer auprès de l’ensemble de nos interlocuteurs : sociétaires, élus, partenaires, monde associatif, influenceurs, etc. Autrement dit, rayonner dans un environnement, qu’il soit géographique, politique, économique, mais aussi s’ouvrir à de nouveaux horizons  », indique Bruno Martin, directeur développement.
L’assureur veut également poursuivre l’amélioration des indicateurs de satisfaction des clients. « Enchanter, c’est aussi être attentifs aux évolutions de nos sociétés, identifier les nouveaux besoins de nos sociétaires et apporter de nouveaux services utiles. C’est également de créer plus de liens avec ceux-ci  », précise Jean-François Lemaire, directeur assurance de Groupama Nord-Est.
Un lien avec les sociétaires qui passera également, comme chaque année depuis 2009, par l’organisation des balades solidaires. Chacun des six départements du territoire de Groupama Nord-Est organisera un événement le 3 juin au profit de la lutte contre les maladies rares : en 2017, l’entreprise a contribué à la recherche dans ce domaine à hauteur de 11 231 euros.

De la voile au deux-roues

Une autre page se tourne pour Groupama, côté sponsoring sportif cette fois : après vingt ans passés à accompagner Franck Cammas dans l’univers de la voile, le groupe mutualiste s’est allié à la Française des Jeux pour faire de Groupama-FDJ la meilleure équipe cycliste de France. Un engagement basé sur «  la proximité relationnelle, l’ancrage territorial, mais aussi la modernité et l’innovation ». Après le challenge de la Coupe de l’America 2017, dernier défi relevé par le marin français en compagnie de Groupama, l’assureur va tenter de faire briller Thibaut Pinot, Arnaud Démare et leurs coéquipiers sur les routes de France et de Navarre. Et pourquoi pas propulser le maillot tricolore de l’équipe sur le podium du prochain Tour de France...

Groupama Nord-Est en chiffres

  • 6 départements : Nord, Pas-de-Calais, Aisne, Ardennes, Marne, Aube ;
  • 284 560 sociétaires et clients ;
  • 1 181 collaborateurs ;
  • 74 agences commerciales ;
  • 2 545 élus ;
  • 419 M€ de chiffres d’affaires ;
  • 258 M€ : montant de la charge sinistres.


Vos réactions :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous