SDHI: l'Anses devrait proposer de renforcer les tests de toxicité mitochondriale

Par Rédaction La Marne Agricole, le 26/02/2020 (mis à jour le 26/02/2020 à 19:00)
SDHI: l'Anses devrait proposer de renforcer les tests de toxicité mitochondriale
 

Le directeur de l’Anses, Roger Genet, a indiqué à Agra Presse que son agence «aura certainement des propositions à faire au niveau européen pour renforcer le dispositif» d'évaluation de la toxicité mitochondriale pour les autorisations de mise sur le marché (AMM), suite à l’article publié en novembre 2019 dans la revue Plos One concernant les SDHI et à la seconde autosaisine de son agence sur le sujet. L’Anses devrait rendre ses conclusions au premier semestre, et le directeur précise que l’Inserm, dans le cadre de travaux en cours sur les effets sanitaires liés aux pesticides, «réfléchit également à cette question». L'étude de Paule Bénit et son équipe met en évidence que «l’utilisation de milieu de culture standard à base de glucose rend impossible de détecter les blocages» des mitochondries, tels qu'observés en présence de SDHI.

En direct d'AGRA presse


Vos réactions :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous