Dix ans d’aventure Unesco en Champagne

Par Guillaume Perrin, le 28/03/2018 (mis à jour le 28/03/2018 à 14:27)
Dix ans d’aventure Unesco en ChampagneLe troisième Séjour des Réconciliations, qui marquera le dixième anniversaire de la « Mission Unesco Coteaux, Maisons et Caves de Champagne », mettra Château-Thierry à l’honneur fin juin.
  • Nouvelle identité visuelle, nouvelle signalétique, nouvelle destination pour le Séjour des Réconciliations... 2018 marque une page supplémentaire du livre de l'Unesco en Champagne.
    © G. Perrin
Le troisième Séjour des Réconciliations, qui marquera le dixième anniversaire de la « Mission Unesco Coteaux, Maisons et Caves de Champagne », mettra Château-Thierry à l’honneur fin juin.
 

Pierre-Emmanuel Taittinger et Amandine Crépin, le président et la directrice de la « Mission Unesco Coteaux, Maisons et Caves de Champagne », ont présenté le programme du Séjour des Réconciliations 2018 le 21 mars à l’Assiette Champenoise.
Outre l’organisation de ces festivités qui se tiendront pendant plusieurs jours en juin, l’association qui portait le nom de « Paysages du Champagne » voilà dix ans doit assurer des tâches « très régaliennes », selon les mots de Pierre-Emmanuel Taittinger. Et le président de poursuivre sur la vocation de l’événement estival : «  le Séjour est la partie de la mission qui doit « unescoiser » (sic) l’ensemble de la population champenoise. Il a été créé pour que le public fasse vivre les valeurs de la mission Unesco en Champagne ».
« L’inscription au patrimoine mondial a été porté par une association qui rassemblait à la fois les professionnels et les communautés territoriales. Devenue mission, on aurait pu s’arrêter à l’inscription (sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, NDLR), comme beaucoup de sites. Loin de nous satisfaire de l’inscription, pour nous, c’est un point de départ : il s’agit de protéger la Champagne – sans la mettre sous cloche – et de la valoriser. De faire en sorte que tout ce qui se fait en Champagne soit compatible avec la valeur exceptionnelle universelle, qui justifie l’inscription  », explique Jean-Luc Barbier, président du conseil scientifique de la Mission, qui rappelle que l’Unesco peut retirer l’inscription aux sites.
Amandine Crépin a quant à elle rappelé que si 13 sites ont été mis en lumière pour les besoins de la candidature portée auprès de l’Unesco, Pierre Cheval a créé une «  zone d’engagement » qui rassemble les 320 communes de l’aire d’appellation Champagne dans un « ensemble historique, géographique et paysager cohérent ».
Chacun des crus champenois bénéficiera donc de la démarche de valorisation de la Mission, qui veut ainsi donner de la visibilité à l’inscription et développer l’œnotourisme. Cela passera d’abord par la mise en place d’une nouvelle signalétique communale (en photo) cet été, puis par une action similaire sur le réseau autoroutier – les panneaux seront posés aux frais de la Sanef – et le long des axes secondaires.
C’est dans cette volonté de « rassemblement  » que le voyage continue : après la Marne et l’Aube, au tour de l’Aisne d’accueillir l’un des quatre temps forts du Séjour des Réconciliations, qui a rassemblé près de 10 000 personnes en 2017. Dimanche 24 juin, une Marche des Réconciliations partira de Château-Thierry, en partenariat avec les Fêtes Jean de la Fontaine. Au programme : trois boucles de marche de 6, 14 et 22 kilomètres, ponctuées d’animations.
Un dîner de gala caritatif sera organisé à Epernay le 18 juin (lire plus bas), et une conférence sur le thème de la « Réconciliation de l’homme avec la nature  » se tiendra le 20 juin, dès 19 h au théâtre Gabrielle Dorziat d’Epernay. Samedi 23 juin verra une nouvelle édition des pique-niques en blanc se mettre en place : de nombreux sites champenois et mondiaux proposeront simultanément un lâcher de lanternes.
Comme l’an dernier, les participants seront «  invités à prendre photos et vidéos mettant en valeur les différents sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial  » et à « les relayer massivement sur les réseaux sociaux ». Un mot-clic (hashtag) pour ce faire : #ChampagneWorldHeritage.

Embellissement et réconciliation

Plusieurs prix « Pierre-Cheval  » de l’embellissement (du nom de l’ancien président des Paysages du Champagne, disparu en 2016, NDLR) ont été remis lors du Séjour 2017. Les communes d’Hautvillers, de Chézy-sur-Marne (Aisne), d’Essoyes (Aube) et l’Avenue de Champagne à Epernay ont été récompensées dans leur catégorie. Vignerons, coopératives et grandes maisons de Champagne n’étaient pas en reste : Lemaire Père et Fils, à Saint-Thierry, le Domaine de la Borderie à Bar-sur-Seine (Aube), et Météyer, Trélou-sur-Marne (Aisne) ont vu leur action saluée. Chez les structures collectives, la Cité du Champagne Collet-Cogevi à Aÿ, Mailly Grand Cru à Mailly-Champagne, le Centre vinicole Champagne Nicolas Feuillatte à Chouilly, l’Union Auboise – Champagne Devaux à Bar-sur-Seine, et la Covama – Champagne Pannier à Château-Thierry (Aisne) ont été mis à l’honneur. Enfin, trois maisons étaient sous le feu des projecteurs : Moët Hennessy Champagne Services, Vranken-Pommery à Reims, et Perrier-Jouët (maison Belle-Epoque).

Trois Trophées des Bulles des Réconciliations, remis à des personnes ou des institutions qui « œuvrent en faveur d’une réconciliation  », ont également été décernés l’an passé. Laurent de Cherisey, directeur général de la Fondation Simon de Cyrène, Philippe Pozzo di Borgo, ancien dirigeant de la maison Pommery et les coprésidents du Comité Champagne en ont été les récipiendaires.
Les Prix et Trophées 2018 seront remis le 18 juin, à l’occasion du dîner de gala caritatif organisé au Millesium d’Epernay. La soirée sera placée sous le parrainage de Pierre Arditi, et les fonds recueillis lors de ce diner seront remis pour moitié à la Fondation Abbé Pierre, et par ailleurs à des projets de restauration du patrimoine champenois. Tarif par place : 150 euros. Inscriptions sur www.sejourdesreconciliations.fr

Autour de la marche du 24 juin

Une participation symbolique de 2 euros sera demandée aux adultes lors de la Marche des Réconciliations, et ce « pour contribuer aux actions de préservation du patrimoine de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne  ». Le parcours de 6 km est accessible aux personnes à mobilité réduite, et chacun peut marcher dans le sens qu’il souhaite.

Des animations sont prévues tout au long des différents parcours : visites de l’église Saint Crépin et du temple à Château-Thierry, fauconnerie en accès libre au château, visite de la Covama et des caves médiévales, lecture de paysage et décryptage de la flore, expositions, découverte des savoir-faire et des pratiques vigneronnes, sans oublier le programme des Fêtes Jean de la Fontaine, avec ses fanfares, et ses défilés.
Départ dès 8 h 30. Pré-inscriptions possibles (non obligatoires) sur www.sejourdesreconciliations.fr


Vos réactions :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous