PHOTOS - L'archiconfrérie a fêté saint Vincent à Troyes

Par Rédaction La Marne Agricole, le 22/01/2019 (mis à jour le 24/01/2019 à 13:09)
PHOTOS - L'archiconfrérie a fêté saint Vincent à TroyesUne fois par an, la fête de l'archiconfrérie réunit les vignerons de toute la Champagne : la dernière édition se déroulait à Troyes le 19 janvier.
  • Au départ du défilé, place de la Préfecture... © Nadine Thomas
  • La vallée de l'Arce en tête du cortège devant l’Hôtel de ville de Troyes. © Nadine Thomas
  • Les Troyennes arborent leurs magnifiques toquats, les coiffes d’apparat locales. © Nadine Thomas
  • Mathilde Fournier et ses célèbres selfies au service des vignerons aubois et de CAP'C. © Nadine Thomas
  • La passation de la bannière officielle, qui part à Saint Martin d'Ablois jusqu'en 2020. © Nadine Thomas
  • Mgr Patenôtre a béni les nouveaux St Vincent tout juste sculptés ; ici, celui de Polisy. © Nadine Thomas
Une fois par an, la fête de l'archiconfrérie réunit les vignerons de toute la Champagne : la dernière édition se déroulait à Troyes le 19 janvier.
 

La cathédrale de Troyes et ses 1 500 places n'a pas pu contenir tous les participants au défilé, c'est dire l'affluence qui régnait samedi 19 janvier. Au cœur du bouchon de Champagne, la fraternité et la convivialité étaient à l'ordre du jour. Mgr Patenôtre a accueilli les vignerons de tous les coteaux de Champagne qui sont venus assister à l'office.

Auparavant, les 90 confréries réunies devant la préfecture ont défilé dans les rues piétonnes devant le public troyen intéressé et amusé.

Vers 16 heures, tous se sont rassemblés à la cathédrale en traversant le quartier troyen dit du « bouchon de Champagne ». Quelques flocons de neige sont même tombés pour rappeler que l'hiver battait son plein. Enfin, l'office terminé, tous se sont retrouvés à l'espace Argence accueillis par François Baroin, maire de Troyes et les coprésidents de l'archiconfrérie Évelyne Roques-Boizel et Maurice Vollereaux.
Les membres de l'archiconfrérie ont décerné des diplômes d'honneur, avant la passation de bannière entre la vallée auboise de l'Arce et St Martin d'Ablois, confrérie organisatrice en 2020. La journée s'est terminée par la soirée de gala.

Remise de diplômes

Ces réjouissances annuelles sont l'occasion de mettre à l'honneur toutes celles et ceux qui œuvrent plus ou moins dans l'ombre pour donner ses lettres de noblesse au roi des vins.

Ainsi, ont obtenu le diplôme d'honneur l'association auboise CAP'C et son président Étienne Bertrand, le champagne Boizel d'Épernay, Richard Marchal, chercheur à l'unité de recherche vignes et vins à Reims, Didier Marteau, président de la chambre d'agriculture de l'Aube et membre de l'APCA, le journaliste Philippe Schilde, et Gaëlle Gauthier qui s'occupe du musée sparnacien du vin de Champagne.
Puis sont devenus titulaires de la grande médaille d'argent Gérard Liger Belair, professeur d'université à Reims et François Pierson, président de l'AVC.
Enfin, le diplôme de la grande médaille d'or a été remis à Jean-Pierre Fleury, pionnier de la viticulture auboise en biodynamie, et à Lev Oganesyants, une personnalité russe très compétente dans le secteur des effervescents. Grâce notamment à ce dernier, des avancées ont pu avoir lieu en matière de reconnaissance du nom Champagne. En effet, la mention « Champagne » en caractères latins est désormais proscrite sur les bouteilles de mousseux de Russie, des USA et d'Argentine.

Vincent Perrin : « le vote aux élections européennes est primordial pour l'avenir de notre appellation »

Au sein de l'interprofession, Vincent Perrin insiste sur quatre objectifs : le premier, tonifier le marché français en léger recul, actuellement les exportations y sont supérieures. Le deuxième, la responsabilité sociale et environnementale : « nous visons entre autres le 0 % herbicide et la certification à 100 % en 2030, actuellement, nous sommes à 20 % ». La troisième, la valorisation de la marque oenotouristique, la rédaction d'un livre blanc à l'intention de nos touristes illustrée par un nouveau slogan « Refined art de vivre ». Vincent Perrin n'oublie pas le dernier objectif : « je vous incite à voter et à faire voter pour les élections européennes, l'avenir de notre appellation champagne y est fortement lié ! ».

 

Texte et photos Nadine Thomas


Vos réactions :


La rédaction vous propose :

Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous