Peste porcine africaine : l'armée mobilisée

Par Rédaction La Marne Agricole, le 30/01/2019 (mis à jour le 16/02/2019 à 22:01)
  • Didier Guillaume dans les Ardennes Le ministre de l'Agriculture est venu à Margut constater l'avancée de l'installation de la clôture « anti-peste porcine ».
    © D.R.
  • Le même jour, une première battue administrative aux sangliers était organisée dans les Ardennes. © D.R.
  • L'Office national de la chasse et de la faune sauvage, l'Office national des forêts et la Fédération des chasseurs sont à pied d'œuvre. © D.R.
  • Le ministre a fait savoir qu'il autorisait l'agrainage ainsi que l'utilisation de chiens sur le secteur. © D.R.
Deux semaines après l'annonce de la mise en place d'une zone de dépeuplement des sangliers le long de la frontière franco-belge, le ministre de l'agriculture est revenu dans les Ardennes, pour constater l'avancée de la pose de clôture qui entoure cette « zone blanche ».
 
Le reste de cet article est réservé aux abonnés Abonnez-vous Identifiez-vous
Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Dossiers
Dossiers
Abonnez-vous
Abonnez-vous