Julien Denormandie défend le plan protéine dans la Marne

Par Richard Cremonini, le 25/01/2021 (mis à jour le 03/02/2021 à 18:17)
  • Une vision à long terme « Ma vision politique, c’est l’enjeu de la souveraineté agroalimentaire de notre pays, pas de l’agroécologie qui n’est qu’un moyen » souligne Julien Denormandie.
    © Richard Cremonini
  • Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, Éric Masset (président France Luzerne) et Hervé Lapie (président FRSEA Grand Est). © Richard Cremonini
  • Jean-Marie Delanery et Hervé Lapie ont présenté les actions en faveur de l'environnement et de la biodiversité mises en place dans la cadre de Symbiose. © Richard Cremonini
  • Une suite à "Des bras pour ton assiette" qui intéresse Julien Denormandie Mickaël Jacquemin et Jean-Baptiste Vervy, président et directeur de Wizifarm, ont demandé au ministre son soutien pour lancer "L'agriculture nous tend les bras"
    © Richard Cremonini
  • La journée s’est conclue dans l’élevage de charolaises de Thierry Fournaise. Outre le besoin en protéine, l'échange s'est porté sur le problème de la très faible valorisation des jeunes bovins.
    © Richard Cremonini
Le ministre de l’Agriculture était jeudi 21 janvier dans la Marne où il a visité un site de production de luzerne déshydratée et deux exploitations. Julien Denormandie a défendu la souveraineté alimentaire de la France.
 
Le reste de cet article est réservé aux abonnés Abonnez-vous Identifiez-vous
Accès abonnés
Accès abonnés
Edition numérique
Journal en ligne
Annonces légales
Annonces légales
Abonnez-vous
Abonnez-vous